Les entreprises françaises et l’enjeu climatique, ce qu’il faut retenir du rapport 2014 du CDP

Le Carbon Disclosure Project a publié récemment son rapport annuel sur le changement climatique. Ecrit à partir des réponses aux questionnaires que le CDP a distribué aux plus grandes entreprises françaises, il permet d’avoir une vision d’ensemble des politiques climatiques des entreprises concernées et de la qualité de ces dernières.

 Cette année, voilà quelques informations que l’on peut retenir du rapport :

  1. Les mesures prises sont encore loin de se rapprocher de l’objectif 2°C. Les 18 millions de tonnes de CO2 économisées en 2014 doivent selon le CDP être multipliées par 5.
  2. Les 15 plus gros émetteurs français représentent 96% des émissions Scope 1 & Scope 2. Le total des émissions de GES par les entreprises françaises est de 737 Millions de tonnes de CO2 en 2014. 654,7 Mt en Scope 1 (activité directe) et 85 Mt e Scope 2 (électricité consommée).
  3. Selon l’Agence Internationale de l’Energie, la consommation d’électricité au niveau mondial représente 40% des émissions de CO2. Consommer de l’électricité verte est donc un enjeu majeur.
  4. L’installation et l’achat de technologies bas carbone (dont l’électricité verte grâce aux garanties d’origine) est l’initiative bas carbone la plus performante ! Elle a permis aux entreprises d’économiser plus de 10 millions de tonnes de CO2 (sur les 18 économisées au total).
  5. 2 ans : c’est le délai moyen de retour sur investissement pour les leaders de la performance climat.
  6. La réputation, actif immatériel clé de l’entreprise, arrive dans le Top 3 des opportunités d’une politique climatique ambitieuse. En sachant que les français sont largement favorables aux énergies renouvelables, l’achat d’électricité verte a un impact indéniable sur la réputation.

Pour connaître plus en détails les conclusions de ce rapport phare, suivez le lien ci-dessous :

https://www.cdp.net/CDPResults/CDP-france-climate-change-report-2014.pdf


Ivan Debay