Analyse croisée entre le MNE et Powernext Consommation d’électricité verte : 61% d’intention contre 6% de réalisation.

Analyse croisée entre le MNE et Powernext Consommation d’électricité verte : 61% d’intention contre 6% de réalisation.

Pour le Médiateur National de l’Energie, 61% des français sont favorables aux offres vertes.

La dernière édition du baromètre Energie-Info du médiateur national de l’énergie , synthétisant l’enquête réalisée du 04 au 27 septembre par le Médiateur National de l’Energie (MNE), montre que 61% des français sont réceptifs à l’offre d’électricité verte proposée par les fournisseurs, soit une hausse de 7 points de pourcentage en un an. La même enquête montre que 54% d’entre eux sont favorables à la souscription d’une offre d’électricité verte dès 3% de baisse de leur facture. L’enquête n’approfondie pas un point essentiel. La plupart des offres offertes aux particuliers sont proposées actuellement à des prix inférieurs au tarif réglementé de vente du fournisseur EDF. En conséquence, nous pouvons considérer que la quasi-totalité des 61% de français en question sont favorables à une offre verte dans les conditions actuelles. La raison environnementale serait même la première cause de changement pour 11% de Français.

 Powernext calcule une consommation volontaire d’électricité verte de 6,1%.

En réalité seulement 6,1% (+1.4 point de pourcentage) de la consommation est couverte par des garanties d’origine ce qui représente 29,3 TWh d’électricité verte consommée volontairement selon le rapport de Powernext. Ce taux est faible par à rapport celui de l’Europe qui est de 20% en moyenne même s’il est en hausse.

Pourquoi un tel paradoxe et qu’espérer pour l’avenir ?

L’écart entre l’intention et la réalisation s’explique principalement par le faible changement de fournisseur des français. Il y a encore beaucoup de barrières psychologiques et d’idées reçues. 65% des français pensent toujours que c’est au nouveau fournisseur de relever leur compteur selon le MNE. Même si deux consommateurs sur trois pensent qu’il est simple de changer de fournisseur seulement un foyer sur cinq déclare avoir déjà changé de fournisseur d’électricité ou de gaz naturel.

Tout cela laisse présager une hausse substantielle de la consommation d’électricité verte en France. Cela démontre par ailleurs, l’adhésion importante du grand public vis-à-vis de cette démarche ce qui encourage à un impact dans l’achat responsable d’électricité des entreprises également.