Les français et l’électricité verte.

Les français et l’électricité verte.

Les offres vertes fleurissent avec des prix de plus en plus compétitifs. Actuellement, nous dénombrons plus de 22 offres d’électricité verte en France. Une bonne partie de ces offres sont comparables sur quiestvert.fr. Mais quelle est la position du consommateur français par rapport à cette multiplication de fournisseurs ?

Le marché de l’électricité verte gagne en importance et le consommateur est de plus en plus alerte sur les différentes options se présentant à lui lorsqu’il désire changer de fournisseur. Le teneur national du registre Powernext a pratiquement multiplié par trois le nombre de Garanties d’Origine utilisées en France en 1 an (de 8 TWh en 2015 à 22,6 TWh en 2016) ce qui démontre l’intérêt global croissant pour la consommation d‘électricité d’origine renouvelable.

Le médiateur de l’énergie, autorité publique indépendante qui a pour but d’informer les consommateurs d’énergie sur leurs droits, nous indique dans son étude réalisée auprès de 1500 foyers, que 54% des français sont favorables à une offre d’électricité verte et que 10% sont même prêts à payer plus cher. On constate également que ce taux monte à 67% parmi les mieux informés, c’est-à-dire ceux qui connaissent leur droit à changer de fournisseur. Les plus désireux sont les plus jeunes (61% contre 54% au global), les cadres (64%) et les professions intermédiaires (68%).
Ce sont des résultats remarquables compte tenu de la faible information du consommateur français concernant le marché de l’électricité. En particulier lorsque l’on constate que la quasi-totalité des offres « grand public » n’informe pas sur leur prix mais sur leur pourcentage d’économie par rapport au tarif réglementé.

Le concept de la consommation d’électricité d’origine renouvelable gagne en notoriété et popularité à mesure que les français découvrent le marché de l’électricité.
Il parait logique que ces mêmes consommateurs soient de plus en plus attentifs aux politiques environnementales menées par les entreprises qu’ils fréquentent, en tant que consommateurs, qu’investisseurs, collaborateurs ou partie prenante de manière générale.