Focus sur l’Espagne : futur roi du sans-subvention

Focus sur l’Espagne : futur roi du sans-subvention

En 2018, la production d’énergies renouvelables sans subvention en Europe représentait 588 TWh, soit environ 47% de la production totale d’énergies renouvelables[1]. L’Espagne produisait alors 29 TWh d’électricité verte sans subvention, sur une production totale d’EnR de 100 TWh, selon RECS International.

Le pourcentage (faites le calcul) est donc faible comparé par exemple à la France qui produisait la même année 57% de son électricité verte sans subvention, grâce aux barrages hydrauliques. Mais selon ICIS[2], l’Espagne est le leader de ce marché en termes de nombre de projets en cours et de leur capacité totale annoncée. Le coût de production de ces énergies, notamment solaires, étant l’un des plus faibles dans le pays, cela permet l’émergence de nombreux projets.

Source : ICIS

Les producteurs ont ainsi recours à des PPAs (Power Purchase Agreement) avec d’autres acteurs, comme des fournisseurs ou des entreprises grosses consommatrices d’électricités. Cela leur permet d’avoir des revenus minimums assuré et de rembourser les intérêts des emprunts bancaires, généralement sur 10 ans. En effet, les parties du contrat peuvent alors convenir d’un prix fixe ou même d’un contract-for-difference (Cfd). Dans ce dernier cas, l’accord financier consiste à payer la différence entre le prix fixe convenu et un indice reflétant la valeur du prix spot de l’électricité. Cela signifie que lorsque le prix du marché est supérieur au prix convenu, le producteur rembourse la différence au partenaire, et inversement lorsque le prix du marché est inférieur au prix convenu.

En Espagne, les PPAs avec les fournisseurs sont de plus en plus populaires. Ils proposent des revenus suffisamment stables pour investir et le processus de contractualisation est plus rapide. Les fournisseurs peuvent en effet assumer les risques plus facilement grâce à leur portefeuille déjà existant sur le marché. Mais ces fournisseurs développent aussi leurs propres centrales de productions avec leurs propres fonds, leur permettant de vendre en direct leur électricité sur le marché.[3]  

Barcelone

Pourquoi la production d’électricité de source solaire devient rentable en Espagne ? Premièrement, le prix de marché de la responsabilité d’équilibre permet d’offrir une rémunération acceptable de l’électricité produite ce qui donne une bonne base pour la négociation de contrat long terme. Par ailleurs, la consommation volontaire d’électricité d’origine renouvelable est bien plus importante qu’en France par exemple. Le taux d’utilisation de Garanties d’Origine sur la consommation totale d’électricité était 26,9% contre 7,4% en France en 2018, selon l’AIB. L’origine de l’électricité ayant davantage de valeur pour les consommateurs, la production électrique provenant d’installations solaires peut se voir être mieux rémunérée qu’une production plus émettrice de gaz à effet de serre. Les signaux sont donc au vert et les investissements fleurissent.

La France quant à elle profite pour le moment de ces barrages hydrauliques. Mais les nouvelles technologies restent encore dépendantes des subventions sauf de très rares exceptions. La consommation d’électricité d’origine renouvelable restant encore trop faible, les investissements ne voient pas voir le jour.


[1] https://www.recs.org/assets/doc_4465.pdf

[2] https://www.icis.com/explore/resources/news/2019/09/09/10415456/power-perspective-subsidy-free-renewables-in-europe-market-data-and-outlook

[3] https://www.eex.com/blob/101936/8abc3c696de882d6209e815d02aebafc/191118-ppa-market-development-data.pdf